Master Poké - RPG pokémon Index du Forum

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet
Aller à la page: 1, 2  > (Page 1 sur 2)
Des certitudes qui tombent en cendres

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 19 Avr - 01:57 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?

» Des certitudes qui tombent en cendres ;

Fermant précautionneusement la porte de sa chambre, Cendre s'avança vers le miroir sur pied et observa un instant l'ombre violette de l'hématome qui marquait encore sa pommette. Le coup de poing qu'elle avait reçu avait fait des dégâts qui restaient désespérément trop présents. Frémissante, elle souleva le bas de son t-shirt pour découvrir son ventre et déroula lentement le bandage qui l'entourait. Sur le côté droit, à une dizaine de centimètres de son nombril, une cicatrice rose foncé tranchait sur sa peau pâle. La blessure guérissait bien, les lèvres de la plaie avaient été refermées avec soin alors selon le médecin, elle ne garderait qu'une trace relativement discrète. Bien sûr, cette marque serait gênante pour l’exercice de son métier, mais à l'heure actuelle, on pouvait effacer bien des choses avec un programme de retouches. Pourtant, cette cicatrice ne générait aucune honte. Certes, elle éprouvait quelques remords d'avoir été aussi stupide en s'insinuant dans cette mission dangereuse, mais cela n'était rien en comparaison des émotions grisantes qu'elle avait ressenti. Cette sensation d'adrénaline coulant comme la lave dans ses veines avait été une véritable révélation, un peu comme si un manque s'était enfin comblé au fond d'elle. Frôlant du doigt la marque, elle grimaça un peu. Ce n'était pas tellement que ce contact était douloureux, mais plutôt qu'elle anticipait le mal en tendant son corps. Du bout des lèvres, elle se traita d'idiote avant de ramasser un large pansement sur la table qu'elle appliqua sur sa peau en prenant soin de bien poser la zone non-adhésive sur la plaie. Elle se sentait un peu mal à l'aise de voir une aussi petite surface protéger sa faiblesse, mais elle aurait été bien incapable de refaire le bandage seule. Habituellement, l'une des personnes se trouvant dans la maison s'en chargeait, mais ses parents et son frère étaient partis faire quelques courses et Lukas s'était endormi une demi-heure plus tôt devant un film. Il dormait tellement peu ces derniers temps qu'elle n'avait pas eu le cœur de le réveiller. Surtout que cette soudaine somnolence servait parfaitement ses plans rebelles. Depuis plusieurs jours, elle brûlait de retrouver un peu de solitude, mais jusqu'ici on ne lui avait même pas permis de se promener seule dans le jardin. Ils s’inquiétaient tous et elle ne pouvait pas le leur reprocher au vu de son passif. Même affaiblie, elle était incapable de tenir en place et lui faire admettre qu'elle était malade valait bien Mission Impossible.

Ravalant un gémissement de douleur, elle termina d'enfiler son blouson et sortit de sa chambre à pas feutrés. Une vieille paire de baskets à la main, elle progressait sur le parquet en chaussettes pour éviter tout bruit superflu et c'est avec soulagement qu'elle se glissa dehors en passant par l'une des baies vitrées de la cuisine. Elle le marqua d'ailleurs d'un long soupir avant de filer en vitesse vers le petit passage traversant la végétation qui menait directement au chemin caillouteux qu'il fallait suivre pour rejoindre le centre-ville. Avant d'émerger des feuillages, elle jeta un coup d’œil à gauche, puis à droite, pour vérifier qu'aucun cerbère n'était dans les parages et s'élança sur la route. Elle évitait de marcher trop vite, conservant toujours une main sur son ventre dans un geste qui était devenu automatique. Esquissant un léger sourire, elle sentit la présence de Vitani se faire plus forte à ses côtés. Elle courait dans les buissons poussant de façon sauvage sur les bas-côtés. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle soit là, Cendre n'avait rien besoin de lui dire pour que sa partenaire reste toujours sur ses traces. D'ailleurs, la Mangriff n'était pas la seule à faire partie de cette petite escapade. Dans la poche intérieure de sa veste, la blonde avait soigneusement glissé la sphère métallique abritant Shira. La Reptincel avait aussi été blessée durant la mission dans les locaux de la Nova SARL et l'infirmière Joëlle avait exigée qu'elle reste au repos complet. D'ailleurs la raison de sa présence était tout simplement qu'elle souhaitait la faire examiner au Centre Pokémon.

Levant les yeux au ciel, Cendre apprécia un instant la caresse du soleil sur son visage avant de lâcher un nouveau soupir. Mais cette fois, il était signe de bien être, elle goûtait avec délectation à cette liberté temporairement retrouvée.
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 19 Avr - 11:55 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Nouvelle journée pour l’argenté, nouvelle journée où il devait se débrouiller seul, Kyoko étant de nouveau partie pour le continent. Voila un mois et demi à présent, qu’il était forcé de vivre dans cette obscurité, et s’il n’était plus aussi déprimé qu’avant, il n’avait pas retrouvé la joie de vivre qu’il avait par le passé. Ne plus pouvoir voir les couleurs, et entendre ces jeunes imbéciles ce moquer de sa cécité à cause de cette couleur de cheveux qui le caractérisait tant, n’étaient pas vraiment là pour améliorer tout ça. Même s’il essayait d’ignorer ces remarques abjectes, autant dire que ça en devenait de plus en plus difficile. Alors il sortait peu. Juste le minimum demandé. Pour faire ses courses, pour aller voir Auguste, pour écouter ses combats, et vérifier que Roy et Ramuthra se portaient à merveille. Si le Dracaufeu c’était relevé assez rapidement, et semblait posséder une résistance à toute épreuve, ce n’était pas forcément le cas du chien qui s’en remettait doucement. Alors si le dragon avait besoin d’exercice, surtout depuis qu’il savait voler, le chien lui, demandait énormément de calme. Alors la veille, Auguste avait demandé à l’argenté de sortir tout les jours le dragon désormais rouge rayé de noir, en lui prétextant que c’était pour la bonne santé du grand dragon. Et même si le flic savait qu’il avait inventé ça pour le faire sortir, il se disait que ça ne pouvait pas lui faire de mal, s’il savait où aller, et si c’était simplement pour profiter de la compagnie de son starter. Alors ce jour là, il avait décidé de sortir.

- Akuma ? Viens par ici ma belle…

Il entendit le claquement des griffes sur le parquet, et sentit une présence chaleureuse s’arrêter devant lui. Tiens ? Elle ne lui faisait pas la fête aujourd’hui ? Il haussa les épaules, se disant qu’elle n’avait peut-être pas l’humeur à ça, et attrapa le harnais pour les chien d’aveugle, avant de poser la main sur l’animal… Un animal qui avait une fourrure épaisse et drôlement douce pour un Demolosse… Il resta immobile un instant, avant de glisser un peu plus sa main dans le pelage de l’animal… Pour finir par comprendre…

- Megumi… Je te l’ai déjà dit, tu n’as pas la corpulence pour ce harnais, et en plus, tu ragerais si je venais à toucher à l’une de tes queues. Alors non, tu ne peux pas prendre la place d’Akuma. C’est pas parce que je vois rien que je ne suis pas capable de différencier mes camarades. Allait, laisses la place !
- Ffffffffffff

La renarde râle, mais s’éloigne, laissant enfin la créature des enfers venir contre la l’argenté. Là il put reconnaitre son allié qui se colla aussitôt à lui en essayant de lui léchouiller le visage pendant qu’il installait le harnais. Puis, lorsqu’elle fut prête, il attrapa sa veste, ses lunettes, sa canne qu’il replia pour l’accrocher à sa ceinture, et son porte feuille. Voila. Il était donc paré à partir à l’aventure… Ou plus simplement, à aller se promener sur le bord de la mer, avec à l’idée de laisser son Dracaufeu parcourir les airs, pour qu’il puisse renforcer plus encore les muscles de ses ailes…
_________  


- Bien. J’espère que vous avez bien assimilé mes ordres. Je ne tolérerais pas l’échec UNE NOUVELLE FOIS.
- Oui boss…
- Nous avons donc un portrait, un nom et une adresse, que nous avons obtenu grâce à ce petit soucis au laboratoire… Maintenant, agissez. Le premier qui fait échouer cette mission, passera entre les crocs de mon ami ici présent.

Les Braconniers qui faisaient face à Alan Jonnhs ne purent que déglutir en voyant la forme d’un Zoroark apparaitre furtivement dans le dos du bosse. Ils le savaient tous, l’animal ne quittait jamais le maître, ce qui lui permettait en somme, d’échapper à toute tentative d’arrestation. C’était de cette façon entre autre qu’il avait toujours berné son pire adversaire du moment, Mikhail Tsekov. C’était grâce à l’animal qu’il avait toujours su filer rapidement, avant de disparaitre on ne savait où… Mais ça… Autant dire que le flic n’était pas au courant. Un Zoroark… Lui qui avait arraché le jeune Havoc des mains du grand trafiquant, était loin de ce douter que le brun avait à son service le père du jeune renardeau. Qui pourrait le penser d’ailleurs ? Havoc lui-même n’était pas au courant de tout ça…
Sans attendre, les braconniers s’éparpillèrent, disparaissant chacun dans la petite ville touristique qu’est Cramois’île, alors que le big boss observait tout ça d’un air lointain… Cramois’île… Île volcanique, qui abritait non seulement l’arène de l’un des champions les plus puissant de Kantô, mais en qui abritait en plus, la demeure de celui qu’il espérait ne pas croiser aujourd’hui. Il le savait… Même si l’argenté était à présent privé de sa vue, il avait avec lui deux Pokémons qu’Alan redoutait plus que tout… Et qu’il avait lui-même participé à créer en quelque sorte… Alors aujourd’hui il n’espérait plus qu’une chose. Mettre la main sur ce Reptincel qui était présent dans ce laboratoire, et enfin pouvoir confier à la Team Rocket le Dracaufeu Shiney qu’ils espéraient posséder depuis bien trop longtemps à présent… 

Et alors qu’Alan restait sagement sur ce bord de mer, préférant pour le moment rester en retrait pour ne pas se faire repérer au cas où, ses hommes eux, eurent vite fait d’arriver à destination.. Ils étaient quatre. Quatre braconniers entrainé depuis quelques années maintenant. Les seuls ayant droit à une quasi-total confiance de la part du Jonnhs, et qui étaient des plus efficaces, lorsqu’ils étaient bien coordonné. Chose qui en soit, relevé un peu de l’impossible, étant donné qu’aucun d’entre eux ne savaient s’entendre. Seulement… Avec une telle pression sur le dos, il n’y avait aucun doute qu’ils parviennent à marcher droit. Chose qu’ils prouvèrent rapidement, lorsqu’ils arrivèrent à retrouver cette fille, qu’un de leur contacte avait vu en compagnie du Reptincel qu’ils espéraient avoir. Ils attendirent un instant, caché par ses buissons qui longeait la route que leur proie venait d’emprunter, avant de finir par passer à l’action. Un flash lumineux se fit voir, ou plutôt deux, laissant apparaitre deux imposantes forment qui prirent place respectivement devant et derrière la mercenaire, lui bloquant ainsi le passage et toute possibilité de retrait par l’arrière… En soit, deux énormes Hariyama qui semblait-être de bon niveau au vu de leur prestance, et de ce calme qui émanait d’eux. Autour, les braconniers finirent par se montrer, chacun d’eux armé de deux Tonfas parcourut par l’électricité…

- On ne bouge plus ! Inutile de tenter quoi que ce soit, se débattre ne fera que nuire à ta santé… Si tu coopère, tout ce passera bien. On veut juste ton Reptincel.

Sûr d’eux ? Très certainement. Peut-être trop d’ailleurs ? A voir… 

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 19 Avr - 15:58 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

La mer s'étendait au loin, les rayons du soleil dans les vagues donnant l'impression que les mugissantes portaient des milliers de petits diamants brillants. Une main coincée dans la poche de son jean, elle avisa la ville d'un œil, la plage de l'autre, et hésita un instant. Au départ, elle avait prévu de se rendre chez Auguste, l'arène offrant des soins depuis la fermeture du Centre Pokémon de l'île, mais l'idée de faire une balade dans le sable lui plaisait. Alors qu'elle était toujours plongée dans ses pensées, Vitani émit un feulement pour la prévenir d'un danger imminent. Stoppant sa marche, Cendre surveilla les environs avec inquiétude. Elle ne se sentait vraiment pas en état d'affronter de nouveaux problèmes, surtout qu'elle n'avait que deux Pokémon avec elle, dont un qu'elle refusait de faire combattre. Avant qu'elle n'ait le temps de faire quoi que ce soit, deux énormes créatures firent leur apparition, une se plaçant devant elle alors que l'autre lui bloquait toute possibilité de replis. Des Hariyama, une espèce originaire de la région d'Hoenn. Durant son séjour à l'école de Sanna Michaelis, elle en avait souvent vu et savait qu'ils étaient extrêmement dangereux. Déglutissant difficilement, elle avisa les quatre hommes qui terminèrent de l'entourer. Chacune de leur main entourait un Tonfas ce qui leur donnait une allure encore plus menaçante.

» Merde...

L'un des hommes s'adressa à elle. Sa voix n'était pas particulièrement agressive, il délivrait ses instructions avec calme et fermeté, comme un preneur d'otages particulièrement sûr de lui. Décidément, ces gars ne pouvaient pas être des amateurs. La méthode devait être habituelle pour eux et elle doutait de pouvoir faire quoi que ce soit pour les contrer. Ce sentiment était encore plus renforcé par son état qui ne lui permettrait même pas de se battre correctement. Néanmoins, il était hors de question qu'elle laisse qui que ce soit s'en prendre à Shira. D'ailleurs qu'est-ce que ces malades lui voulaient ?!

» Allez vous faire foutre !

Bon ce n'était peut-être pas très malin de les mettre en colère, mais au moins elle avait pu cracher sa bile. L'instant d'après, la Mangriff jaillit des buissons et se jeta sur le premier colosse qu'elle griffa méchamment au niveau des yeux. Son attaque Tranche, d'habitude si efficace, blessa bien le Hariyama, mais les dégâts furent mineures. La peau du combattant était extrêmement épaisse, pourtant l’œil avait bel et bien été touché. Du sang s'écoulait de la plaie, des paillettes verdâtres attirant le regard de la blonde dans le liquide. C'était quoi ce truc ? On aurait dit le sang d'un extraterrestre qu'elle avait vu dans un film particulièrement con quelques jours plus tôt. Pourtant, les cogneurs n'avaient rien d'envahisseurs de l'espace. Donnant une impulsion des pattes arrières sur le corps massif du blessé, Vitani s'élança en direction du second qu'elle comptait bien affaiblir avec une série de coups rapides. Cendre quand à elle se mit à son tour en position. Elle se doutait bien que les crapules n'allaient pas laisser passer son insolence de la sorte et qu'elle devrait jouer des poings pour avoir une chance de s'en sortir.
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 19 Avr - 17:13 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Et voila… Maintenant que l’argenté était paré, il ne mit pas plus longtemps pour sortir de son appartement. Il prit soin de refermer derrière lui, laissant Megumi les accompagner. Elle aussi avait bien le droit de sortir après tout, n’est-ce pas ? Tranquillement, ils prirent ensuite l’ascenseur, et finirent à l’extérieur de l’immeuble. Mikhail laissa glisser un mince sourire sur ses lèvres, alors qu’il pouvait sentir le vent glisser sur sa peau, et l’odeur de la mer. Il devait faire beau aujourd’hui d’ailleurs, la chaleur n’était que plus présente.

- On va vers la plage les filles. Il faut de l’espace pour laisser Ramuthra et Abigaëlle voler.

La chienne ce mit aussitôt en route, guidant son maître, alors que la feunarde trottinait un peu à droite et à gauche, observant l’horizon, humant l’air avec intérêt. Comme à son habitude, elle vérifiait toujours les alentours, pour protéger son maître en quelque sorte. D’un pas tranquille, et sans penser un seul instant de ce qui était en train de se passer sur l’île, l’argenté finit par arriver sur la plage, et ne tarda pas à décrocher les deux pokeballs, pour libérer leurs occupants. L’immense dragon rouge déplia aussitôt les ailes, avant de grogner doucement en voyant la dragonne aux écailles blanches prendre place à ses côtés. Mikhail n’eut d’ailleurs aucun mal à imaginer la femelle frotter sa tête contre son amoureux, même s’il n’arrivait pas à visualiser la nouvelle couleur qu’arborait son starter…

- On reste sur la plage deux bonnes heures surement. Si vous voulez vous dégourdir les ailes, ne vous gênez pas.
- Graa !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il sentit la puissance de leurs ailes, et put les entendre prendre leur envol. Par réflexe, il leva la tête, comme pour les suivre du regard, avant de soupirer doucement. Voila qui était fait, maintenant il ne lui restait plus que flâner n’est-ce pas ?
_______


Du côté de Cendre, cela semblait se corser cependant. Le Braconnier qui avait parlé, ne fut d’ailleurs nullement surprit par la réponse de la jeune femme. Rares étaient les proies qu’ils chassaient à se laisser faire docilement. Et si elle n’était pas coriace aux yeux d’Alan, alors ils n’auraient jamais été envoyé pour l’attraper. Oh ça non. Alors ils n’eurent aucune réaction lorsque la Mangriff apparut en un saut rapide, pour venir attaquer l’un des Hariyamas. Pas de soucis. Les Pokémons étaient dressé pour ce genre de chose, et boosté en conséquence aussi. Par les soins de la Team Rocket qui espérait réellement pouvoir mettre la main sur le Dracaufeu de leur désir.

- Neutralise le !

La voix de l’homme claqua dans l’air, et le regard de l’Hariyama qui allait subir la deuxième attaque se braqua aussitôt sur le chat furet. Si l’immense créature se prit la première attaque, il sut esquiver la deuxième, tout en levant une lourde main… Et si le début de l’attaque semblait d’une lenteur à pleurer… Le final fut des plus rapide. Une attaque Forte Paume s’abattit ainsi sur la femelle avec puissance, venant la clouer directement au sol… Tout en la paralysant dans la foulé. Aussitôt, l’Hariyama en question en profita pour lancer une attaque Cogne, histoire d’être sûr que son adversaire ne puisse se relever, tandis que l’autre mastodonte, passait un revers de main sur son œil, pour en dégager le sang. Blessé, il l’était, on ne pouvait pas le nier. Pourtant si la blessure semblait des plus grave, le pokemon ne semblait pas en souffrir. Shooter par cette drogue qu’Alan s’amusait à donner aux Pokémons qui travaillaient pour eux. Une drogue permettant de booster toute les capacités d’un pokemon, de leur retirer toute sensibilité, et toute volonté, mais qui avait tendance à tuer rapidement le pokemon à qui on l’injectait.
Mais soit. A côté de ça, le braconnier lâcha un soupire lasse…

- Hm… ça devient lassant à force. Malheureusement le chef n’accepterait pas qu’on te laisse partir. Tu ne pourras pas dire qu’on ne t’avais pas prévenu.

Les quatre Braconniers prirent une position menaçante, et l’un deux se mit en mouvement. Une attaque qui s’avéra rapidement être une simple feinte au final, attirant ainsi l’attention, alors qu’un autre, opposé au feinteur, attaquait réellement. L’homme lui asséna rapidement un coup de tonfa, alors qu’un autre passait lui aussi à l’action. Ainsi, trois sur les quatre se mirent à tabasser la jeune femme avec force, avant que le quatrième, celui avait parlé, ne décide de donner le dernier coup. Et alors que son Tonfa droit touchait le corps de Cendre, il appuya sur un interrupteur, qui libéra une décharge électrique, assez puissante pour mettre quelqu’un KO sans pour autant le tuer…

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 22:41 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Sous les ordres de son dresseur, le Hariyama se mit en branle avec une certaine lenteur. Il parvint néanmoins à esquiver la seconde offensive de Vitani qui ne s'attendit vraiment pas à ça. L'instant d'après, il souleva la main et l'abattit sur la Mangriff avec une vitesse hallucinante. Avant qu'elle n'ait eu le temps de faire quoi que ce soit, elle se retrouva paralysée par une puissante attaque Forte Paume. Elle heurta violemment le sol, la pierre s'aidant sous la puissance du coup. Comme si ce n'était pas suffisant, le colosse la cogna à de nombreuses reprises jusqu'à ce qu'elle sombre dans l'inconscience sous le regard horrifié de Cendre. C'était la première fois qu'elle voyait sa partenaire si mal en point et elle resta un instant prostrée. Si même Vitani ne pouvait rien contre eux qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire ? Surtout alors qu'elle n'avait que Shira avec elle et qu'il était hors de question de la faire sortir vu que c'était elle que les braconniers voulaient. Alors qu'elle cherchait compulsivement une solution, les hommes se rapprochèrent d'elle de façon inquiétante. Sérieusement, elle doutait vraiment du fait qu'ils l'auraient vraiment laissée partir si elle leur avait gentiment remis sa Reptincel.

» C'est ça ouais.

Malgré la douleur, elle leva les bras dans une tentative de garde un peu bancale. Instinctivement, elle protégeait son ventre ce qui, en plus de laisser une belle ouverture, donnait des indications évidentes à ses adversaires. L'un d'eux se mit en mouvement et tenta de lui asséner un coup, mais l'instant d'après, c'est un de ses équipiers qui la frappa de son tonfa. Déjà qu'ils étaient nombreux si en plus ils se mettaient à feinter, elle n'allait vraiment pas s'en sortir. D'ailleurs, ils n'eurent aucun mal à la maîtriser et elle se retrouva au sol, pliée en deux pour se protéger des coups. Jusqu'à ce que le passage à tabac s'arrête soudainement. Dégageant un peu son regard, elle osa un œil vers les hommes. Sa vision était troublée par le sang qui coulait d'une coupure au niveau de sa tempe, mais elle vu bien le quatrième braconnier s'approcher et poser le tonfa sur son flan. Étouffant un gémissement d'appréhension, elle ne pu que subir la décharge électrique qui lui secoua le corps lorsqu'il appuya sur l'interrupteur de son arme. Alors qu'une douleur intense se répandait dans chacun de ses muscles, elle sombra dans l'inconscience.
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 3 Mai - 15:53 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Les braconniers la regarde sombrer. Ainsi ils avaient encore réussit, ils avaient encore terminé une mission qui leur avait été confié. Les quatre homme s’observent, puis rappel les deux colosses qui les avaient aidé. Il ne restait donc plus qu’à ramener la fille aux pieds du grand chef. Deux d’entre eux attrapèrent son corps inerte, et la soulevèrent pour pouvoir la ligoter et l’emmener…

- Et le Mangriff ?
- Laisses le là, on en a pas besoin.

L’autre acquiesça, et ils prirent la route sans chercher plus loin, observant autour d’eux pour vérifier qu’il n’y avait personne de plus. Et dans le ciel, deux formes glissèrent furtivement entre les quelques nuages qui parcouraient le ciel.

Ils mirent exactement dix minutes pour rejoindre le grand chef. Pour rejoindre Alan qui attendait toujours tranquillement sur le bord de la plage. Appuyé contre une petite barrière, il observait la mer d’un air lointain. Le brun trouvait que le temps passait bien trop lentement, que ses hommes prenaient bien trop de temps. Il n’appréciait pas du tout de rester aussi longtemps sur cette île. Il n’appréciait pas d’être aussi proche de l’un de ses plus grands adversaires, même si celui-ci n’était plus capable de voir la moindre lumière. Il aurait d’ailleurs put en rire, il aurait put s’en moquer, et le chercher plus. Si cet homme n’était pas à l’origine de la chute de l’un des plus gros laboratoire du Kantô. Il le savait aussi. Il n’était pas seul. Et la ranger qui c’était lié à lui n’était pas moins dangereuse, bien au contraire.
Alors lorsque ses hommes se pointèrent enfin, il ne put que laisser glisser un sourire des plus ravis…

- Vous en avez mis du temps.
- Elle ne c’est pas laissé faire. Mais les Pokémons que vous nous avez remis ce sont montré redoutable.
- Je suppose que le Mangriff n’est plus un problème ?
- A l’heure qu’il est, il est surement mort.
- Parfait.

L’homme s’approcha de la jeune femme et entreprit de la fouiller. Ainsi il trouva la pokeball qu’elle avait sur elle, et il passa un petit appareil par-dessus pour vérifier l’identité de la créature qui s’y trouvait, et laissa un sourire glisser sur ses lèvres…

- Voila notre petit bijou. Une superbe créature à l’identité génétique qui plaira à nos clients. J’aurais aimé trouver un Salamèche, mais c’est déjà mieux qu’un dracaufeu. Allez, on y va.
- Et la fille ?
- Elle ne fera que nous ralentir. On s’arrache.

Alan ne chercha pas plus loin. Il tourna les talons et s’éloigna avec ses hommes. Si elle c’était réveiller entre temps ? Il n’en avait que faire. Bientôt il aurait quitté cette île qu’il déteste tant. Bientôt il pourrait revenir face aux Rockets, avec un colis qui leur plaira. Il ne restait plus qu’à lui faire subir le sérum miracle, avant de livrer la marchandise. Ensuite, ce ne serait plus de son ressort…

~*~

Sur la plage, tout était calme du côté de l’argenté. Il marchait tranquillement, suivant les pas de la chienne des enfers, tout en imaginant les deux dracaufeus danser parmi les nuages. Il gardait un sourire léger sur ses lèvres, n’arrivant pas vraiment à se rendre compte que son si vieux compagnon ait finalement trouvé son âme sœur. Ils étaient tellement différent que ça en était presque stupéfiant. Enfin… Ses pensés furent finalement brisé lorsqu’il entendit la chienne des enfers se mettre à couiner, alors qu’elle avait stoppé ses pas…

- Akuma ?

La chienne continua, reculant un peu, et l’argenté dut se résoudre à lâcher son harnais, lorsqu’il sentit la feunarde tirer sur son Teeshirt. La femelle le tira, et il suivit le mouvement. Il sentit qu’il quittait le sable, pour un terrain plus dur… Et alors qu’il était dans un espace ouvert, il se rendit compte qu’il venait d’être engagé sur un chemin étroit, les branches des buissons qui l’entouraient, venant gratter son pantalon. Puis, la renarde s’arrêta. Il entendit Akuma couiner derrière, et sentit le museau de la renarde appuyer sur l’un de ses genoux. Se baisser ? Il posa avec précaution un genou sur le sol et tâtonna un instant le sol avant que sa main ne vienne se glisser sur le pelage d’un animal. Un pelage qu’il ne connaissait pas… Il sentit que l’animal respirait faiblement, et surtout, un liquide visqueux qu’il ne connaissait que trop bien…

- Suka… (Merde en Russe x’))

Il cru manquer un battement de cœur, alors qu’il qu’une petite voix lui susurrer que quelque chose n’allait pas. Ce n’était pas tout les jours qu’il y avait un pokemon en si mauvaise état, abandonné sur une sentier, à Cramois’île… Il posa l’autre genou sur le sol et glissa sa deuxième main pour identifier l’animal. Chose qu’il ne put faire, puisqu’il n’avait même jamais vu cette espèce par le passé. Alors il essaya de l’attraper, pour le soulever, mais il s’avéra assez lourd. Et vu la taille… Ni Akuma, ni Megumi ne pourrait le porter, sans compte que Ramuthra n’accepterait tout simplement pas, et que Abigaëlle, elle… Ne ferait que le blesser un peu plus avec sa maladresse légendaire. Alors il se redressa un peu, et attrapa une pokeball qu’il portait à sa ceinture. Il déverrouilla l’objet, et libéra la jument à la robe noir qui s’y trouvait. Aussitôt elle posa ses naseaux contre le cou de l’argenté, soufflant contre sa peau, pour signaler sa présence….

- Megumi, aides moi…

La Feunarde approcha, et il put hisser le pokemon blessé sur le dos de la Galopa. Voila qui était fait. Maintenant il ne restait plus qu’à aller à l’auberge pour demander à Auguste de le faire soigner ? S’il n’y avait pas eut cette voix qui continuait de lui murmurer que quelque chose n’allait vraiment pas, il y aurait été. Mais pour le coup, ce n’était pas vraiment ça…

- Akuma… J’ai besoin de ton flaire… Essai de trouver une piste…

Il senti la laisse de la chienne bouger, lui signalant qu’elle tournait sur la zone, avant qu’elle ne se fige. Une odeur qu’elle connaissait que trop bien venant de lui parvenir, et sans attendre elle se mit à grogner, avant de se mettre en route, guidant le flic, et les autres Pokémons qui étaient au sol avec lui…

Combien de temps c’était passé depuis qu’il avait reprit sa marche ? Il ne saurait dire. Il avait suivit les pas de la chienne des enfers, manquant de se casser la figure plusieurs fois à cause du sable qui était tout, sauf plat. Evidement. Puis il sentit la feunarde filer, et Akuma se mettre à tirer. Alors il accéléra le pas, et s’arrêta lorsque sa guide se stoppa, couinant en même temps, visiblement mal à l’aise… Alors il se laissa tomber à genou et posa sa main directement sur le corps de la jeune femme… Wow… Là il savait que c’était humain.

- Ah ! Hé, vous allez bien ?!

Il sentit la corde sous ses doigts, et n’eut aucun mal à comprendre la situation…

- Megumi, les liens… Détruit les

La feunarde glissa derrière la jeune femme, et souffla de fine flamme sur la corde, la fragilisant rapidement. Ce fut avec un coup de dent, qu’elle finit par briser les liens, libérant ainsi la prisonnière…

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Mer 8 Mai - 17:01 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

L'état de Vitani était critique. Sa respiration était faible et chaque battement de cœur lui coûtait d’innombrables efforts. Plongée dans une inconscience teintée de songes cauchemardesques, elle luttait contre les liens qui tentaient de la faire complètement sombrer. Si elle tenait encore le coup, c'était uniquement car elle se raccrochait à son refus d'échouer dans la protection de sa partenaire. Elle estimait avoir encore une dette envers elle et elle ne pourrait s'éteindre sans l'avoir payée. Et puis, elle voulait vivre encore un peu à ses côtés, même pour un court instant. En vérité, elle aurait aimé être avec elle pour toujours. Le long chemin qui attirait la blonde, elle voulait l'arpenter en sa compagnie, être son premier soutien face aux difficultés. Pourtant, au fond d'elle, elle commençait à penser que cette place reviendrait à Shira. La lézarde ne pouvait pas être arrivée dans l'équipe par hasard et un lien étrange semblait la liée à sa dresseuse. Une connexion que la Mangriff avait tentée d'ignorer durant des mois, mais qui ne faisait que s'accroître avec le temps. Malgré tout ça, elle continuerait de lutter comme elle l'avait toujours fait.

Non loin de là, la maison des Howling était plongée dans un calme presque effrayant. Dans le salon, Lukas dormait profondément sur le canapé, à l'instar des Pokémon présents dans la serre. L'absence de Cendre, Vitani et Shira n'avait pas encore été remarquée, mais une créature sortit soudainement de sa somnolence. Slayer, le silencieux et impassible Etourmi, se laissa tomber de son perchoir et prit une ascension au ras des pâquerettes. Il lui semblait avoir entendu quelque chose d'étrange à l'extérieur et sa curiosité le poussait à aller vérifier de quoi il s'agissait. Il s'éleva donc jusqu'au plafond de la verrière et emprunta une fenêtre ouverte pour sortir. Normalement, il aurait du prévenir quelqu'un de son départ pour éviter que sa maîtresse ne s'inquiète de sa soudaine disparition, mais son instinct lui signalait que la situation était urgente. Il quitta donc sa vitesse de croissière pour prendre une brusque accélération tout en scrutant la terre ferme de ses yeux vifs.

Les brumes flottants sur l'esprit de Cendre s'étaient rapidement dissipées alors qu'elle était bringuebalée comme un vulgaire sac. La douleur s'était chargée de la faire revenir à elle, mais si elle était pleinement consciente de son corps, ou plutôt des blessures qui la lançaient horriblement, elle peinait encore un peu à comprendre ce qu'il se passait autour d'elle. Plus encore, à comprendre les voix qui se frayaient un chemin jusqu'à ses oreilles. Pour autant, une réponse des braconniers la marqua particulièrement. Sûrement mort ? Il parlait sans aucun doute de Vitani. En pensant que la Mangriff avait peut-être succombé à ses blessures, elle sentit une bouffée d'angoisse ramper dans son ventre. Non, c'était impossible, Vitani n'avait pas pu se laisser avoir par ses enfoirés ! Alors qu'on la fouillait, elle tenta d'apaiser les battements anarchiques de son cœur. Il fallait qu'elle se calme. Qu'elle réfléchisse. Qu'elle trouve une solution. Et le temps passa. Ouvrant péniblement les yeux, elle les referma bien vite en constatant la forte luminosité. En gigotant un peu, elle parvint à rouler sur le ventre, mais se retrouver la tête dans le sable n'était pas plus agréable. Les cordes qui la saucissonnaient étaient trop serrées pour qu'elle parvienne à les faire jouer, pourtant elle essaya quand même de s'en débarrasser ce qui n'accentua qu'un peu plus la morsure des liens sur sa peau.

» Saloperie !

Alors qu'elle jurait comme pour se donner du courage, des bruits de pas lui parvinrent. Cela venait de derrière elle. Le temps qu'elle parvienne à se retourner pour voir ce qui approchait, voir appeler à l'aide, elle se retrouva face à un Feunard. Puis apparu un Démolosse accompagné d'un homme qui ne tarda pas à s'agenouiller prêt d'elle, posant ses mains sur son corps. Woh où est-ce qu'il allait celui-là ? Sa façon de lui demander si elle allait bien la perturba un peu. Même si elle ne s'était pas vue dans une glace, elle se doutait que la saleté et le sang ne devaient pas lui donner l'air d'un premier prix de beauté.

» J'ai connu mieux.

Sous les ordres de son maître, le Feunard fit chauffer les cordes à l'aide d'une légère flamme avant de les grignoter. Au moins, on pouvait dire qu'il était efficace. Maintenant libérée, Cendre se débarrassa donc des restes de son entrave et se remit sur ses pieds. L'exercice ne fut pas simple et une fois qu'elle eut retrouvé la verticale, la tête lui tourna un peu. Les coups qu'elle avait reçu l'avaient affaiblie et elle n'osait encore penser aux dégâts que cachaient ses vêtements, mais pour l'heure il y avait plus grave. Elle fouilla dans la poche de son blouson et constata avec horreur que la ball de sa Reptincel avait belle et bien disparue. Seulement, avant qu'elle ne puisse penser à quoi que ce soit d'autre, elle repéra le pelage blanc tâché de sang de Vitani, cette dernière toujours étendue sur le dos d'un splendide Galopa à la robe noire. En tant normal, elle se serait certainement extasié un peu devant le cheval chromatique, mais elle s'empressa de rejoindre sa partenaire et vérifia qu'elle respirait encore. En constatant un faible souffle, elle ressentit un certain soulagement, mais l'inquiétude grimpa quand même en flèche. Combien de temps pourrait-elle tenir ?

» Me lâche pas, Vitani !

Elle n'osait même pas la toucher de peur de lui faire mal tellement son corps paraissait fragile et abîmé. Portant la main à son front alors qu'elle se sentait vacillé, Cendre s'appuya un peu sur le Galopa. Ce n'était pas le moment de jouer les chochottes, il fallait qu'elle tienne le coup pour ses compagnons.

» Il faut... Il faut la conduire à l'arène d'Auguste. Mais Shira a été enlevée. Merde, mais qu'est-ce que ces enfoirés de braconniers lui veulent. Comment ont-ils su que je possédais une Reptincel d'abord ! Putain, j'y comprends rien.

La blonde ne s'adressait pas à un interlocuteur en particulier, elle se contentait d'énoncer tout haut les pensées qui lui passaient par la tête, espérant que les entendre de vive-voix lui permettrait de faire plus facilement le point. Pendant qu'elle levait les yeux au ciel, cherchant toujours à comprendre, une ombre lui fondit soudainement dessus. Esquissant une grimace, elle sentit les serres de Slayer s'enfoncer dans son épaule alors qu'il venait au rapport. En voilà un qui tombait à pic.

» Fergus... Va chercher Fergus. Et puis, Kovu.

Le Marcacrin et le Luxio n'étaient pas de taille à lutter contre les puissants Hariyama des braconniers, mais ils étaient astucieux et n'avaient pas leur pareil pour tendre des pièges à leurs adversaires. Et puis, elle comptait bien renvoyer le jus à l'ordure qui avait pressé l'interrupteur...
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Jeu 9 Mai - 12:47 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Ah, une fille… Elle parlait en plus, donc encore en vie. En utilisant l’ironie. Donc, c’est que ça devient bien aller n’est-ce pas ? Il ordonna donc à sa feunarde de libérer la jeune femme, et au son, il sut qu’elle c’était exécuté sans aucun problème. Voila qui était donc parfait. Il se redressa lentement, s’appuyant sur sa canne pour ne pas retomber, alors qu’il entendait la jeune femme remuait vivement. Sans doute pour retirer le reste des liens et se relever. Il attendit un peu, tout en remettant correctement ses lunettes de soleil sur le nez, avant d’entendre la jeune femme marcher. Il y eut un ronflement, et l’argenté compris que l’inconnue c’était approché de Saphyre. Alors le pokemon blessé lui appartenait ? Au son de sa voix, il en eut la confirmation. Vitani. C’était donc une femelle. Sans un mot toujours, il se retourna, se dirigeant au son de la voix de l’anciennement ligoté, et baissa la tête, un instant pensif. Un braconnier… Une reptincel… Etrangement tout ça ne lui disait rien qui aille…

- Braconnier… ? Ses enflures ont osé mettre les pieds à Cramois’île… ?

Grognement, pas spécialement des plus ravis, alors qu’il venait à mettre deux doigts dans sa bouche pour siffler fortement. Quelques secondes plus tard et un Dracaufeu d’une taille impressionnante à la couleur inhabituelle se posa à ses côtés en un grognement rauque. Il fut aussitôt rejoins par une femelle plus petite, et à la couleur blanche et bleue, qui elle par contre, loupa son atterrissage et s’écrasa lamentablement dans le sable. Habituel comme situation. Abigaëlle n’avait jamais était très douée pour tout ça… Alors tandis que le grand colosse aidait sa dulcinée à se relever, l’argenté c’était approché de la galopa, aidé par la Demolosse qui ne le lâchait pas… Il put ainsi entendre la jeune femme parler à quelqu’un… Un pokemon surement ? Il attendit un peu, puis reprit la parole

- Ne vous en faites pas pour votre Vitani…- Il ne savait pas quelle pokemon c’était en passant - Saphyre va la conduire chez Auguste. Le champion la connait bien il comprendra qui l’envoie. Megumi ? Tu l’accompagneras au cas où, d’accord ?
- Feunard
- Je suis désolé pour votre Reptincel… Mais… J’espère que je me trompe. Je n’en connais qu’un seul qui soit suffisamment fou pour agir de cette façon pour un pokemon de cette espèce, il a déjà tenté d’avoir mon Dracaufeu et celui de ma petite amie par le passé.- Il tapota l’encolure de la jument, avant de reprendre…- Saphyre, va voir Auguste. Fait attention sur la route, je compte sur toi.
- Niiiih !

Il se tourna ensuite vers les deux dracaufeu, alors que la Galopa se mettait en marche, talonné par la Feunarde, les situant via les crépitements de leur queue, et le grognement désabusé du plus grand des deux, laissant échapper un soupire de lassitude vis-à-vis de son handicape du moment. Ah bon sang, si seulement… Il aurait peut-être pus réagir plus rapidement s’il avait pus voir. Et aussi, comprendre que la jeune femme se parlait à elle-même, et pas à lui. Même si pour le coup ça n’aurait pas changé beaucoup de chose…

- Ram’, il faut que tu ailles au port. Reste discret, Abigaëlle ne viendra pas avec toi…- Il entendit un gémissement plaintif de la part de la dites Abigaëlle mais n’en tiens pas rigueur. Elle avait de la volonté, mais son côté pas doué mettait souvent ses efforts à néant… -Il y a un vieil ennemi qui devrait s’y trouver, s’il n’est pas assez con pour rester ici… Empêche le de quitter l’île s’il tente de le faire…

Aussitôt le grand dragon déplia ses ailes et quitta le sol en un puissant battement d’aile. Le grisonnant attrapa une pokeball à sa ceinture et rappela la Dracaufeu aux écailles blanches… Ce fut à cet instant qu’il se rendit compte qu’il c’était LEGEREMENT incrusté dans l’histoire… Alors il sécurisa la pokeball, et se tourna dans la direction où il pensait qu’elle se trouvait, par réflexe…

- Oh… Heu… Je suis désolé de m’incruster comme ça… Mais heu… Je me disais que ça pourrait vous être utile d’avoir… Mon aide ?

De toute façon, le Dracaufeu était déjà partie. Et vu la vitesse qu’il avait prit, pour sûr qu’il espérait que ce soit Alan et que cet enflure essai de quitter l’île pour qu’il puisse littéralement se déchainer dessus. Et puis, encore une fois… L’argenté avait totalement oublié que sa cécité ne pouvait pas forcément l’avantager lorsqu’il tentait d’aider les autres… Bien au contraire. Alors pour le prendre au sérieux… Et il avait également omis le fait que tout le monde ne pouvait pas savoir qu’il était flic. Un flic en arrêt maladie, certes, mais un flic quand même. Et puis, quelqu’un qui connaissait Alan pouvait toujours être utile non ? Enfin… Si c’était bien lui. En tout cas, dans son esprit, parler de Braconnier qui cherchait absolument à mettre la main sur un salamèche, un reptincel, ou un dracaufeu, lui faisait penser directement à ce type… Il faut dire, que ce Marlen Melikov, leur avait bien dit, que la Team Rocket recherchait à avoir un dracaufeu chromatique… Pour quelle raison ? Ça, l’histoire ne lui avait pas encore dit…

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Ven 10 Mai - 22:55 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Le plus perturbant avec Slayer, c'était qu'il était impossible de savoir s'il avait bien compris les ordres et s'il allait les accomplir. Sans laisser transparaître une seule émotion, l'Etourmi donna une impulsion sur l'épaule de sa maîtresse pour s'envoler. Il avait beau partir dans la bonne direction, Cendre ne put s'empêcher de douter alors qu'elle l'observait s'éloigner à tire d'ailes. Pourtant, elle n'avait d'autre choix que de lui faire confiance. Jusqu'ici, l'oiseau ne l'avait jamais déçue, mais elle ne savait encore rien de lui malgré les semaines qu'ils avaient déjà passées ensemble. Elle se demandait même si elle arriverait à le cerner un jour. Alors qu'elle restait pensive, la voix de l'homme qui s'était porté à son secours attira son attention. Visiblement, sa petite tirade avait éveillé quelques souvenirs en lui. Il avait aussi été confronté à des braconniers ? La façon dont il parla de l'île la laissa supposer que ceux qui l'avaient agressée étaient peut-être bien connu de ce type. Il siffla et un énorme Dracaufeu vint se poser à ses côtés. Il était suivi d'un autre Pokémon de cette espèce qui...se ramassa lamentablement dans le sable. Le plus surprenant était qu'ils étaient tous les deux chromatiques, l'un ayant la peau rouge orangée alors que l'autre se déclinait plus dans les tons blancs et bleus. Posséder deux Dracaufeu était déjà rare, mais alors si en plus ils étaient shiney ! Mais qui était donc cet homme si bien informé et à la tête d'une fameuse équipe ? Cendre aurait bien pris deux secondes pour faire les présentations, mais il fut pris d'une soudaine efficacité et donna ses ordres sans tenir compte de sa présence. Bon ben si elle était transparente, il fallait le dire hein. Seulement, plutôt que de râler en lui mettant des bâtons dans les roues, elle préféra le laisser faire tant qu'il agissait dans les intérêts de ses compagnes. Une fois qu'il eut terminé de mettre ses troupes en position, il s'adressa enfin clairement à elle, se rendant compte qu'il s'était peut-être un peu emballé. C'était sûr qu'elle ne pouvait pas vraiment lui donner tort à ce niveau là.

» Maintenant que vous êtes si bien lancé, je ne vais pas refuser votre aide. Par contre, si vous pouviez me tenir un minimum au courant pour la suite, j'apprécierais.

Histoire d'être plus efficace, elle envisagea de lui fournir son prénom, mais alors qu'elle se rapprochait pour lui tendre la main, elle se ravisa. Le Démolosse, le harnais, les lunettes de soleil couvrants ses yeux qu'il réajustait de façon régulière,... Ouais pas de doute, cet homme là était aveugle. Il lui rappela un peu Blade, mais il semblait bien moins à l'aise que lui avec son handicap. Peut-être était-ce récent ? En tout cas, elle prit sur elle d'attraper le bras de l'homme pour le soulever un peu et échanger une poignée de mains avec lui.

» Je m'appelle Cendre Howling. Ravie de faire votre connaissance même si les conditions ne sont pas idéales.

Une fois les présentations faites, elle recula d'un pas. Le fait de savoir qu'elle était avec quelqu'un qui possédait des informations sur les braconniers la rassurait et elle faisait des efforts pour rester calme et maîtrisée histoire d'être le plus efficace possible pour la suite. Un rugissement faible parvint à ses oreilles alors qu'elle allait de nouveau parler. C'était Kovu qui courait à toute allure pour la rejoindre, l'Etourmi volant plus lentement derrière car il transportait Fergus qui était beaucoup plus lent qu'eux. Il lâcha le Marcacrin dans les bras de sa dresseuse qui grimaça de douleur à l'impact. Elle tâcha néanmoins de ne pas laisser échapper un son pour éviter d'inquiéter l'homme et préféra le questionner pour faire abstraction des tiraillements de son corps.

» Et si vous m'en disiez plus sur ces braconniers pendant que nous rejoignons le port ?
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Dim 26 Mai - 23:40 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Ah… ouf, elle n’avait donc pas prit la mouche. Enfin, si quand même un peu. Mais ça, ce n’était pas particulièrement grave. Après tout elle acceptait son aide. Elle lui donnait l’occasion de tenter de chopper ce fichu braconnier. Une nouvelle fois. Et il ne voulait pas perdre cette occasion. Oh ça non. Il allait tout faire pour pouvoir arriver à ses fins. En espérant y parvenir, parce qu’autant dire que pour l’instant, c’était choux blanc. Il lâcha un sourire léger, mais sincère en entendant donc ses mots, et acquiesça calmement.

- Oui… Désolé, j’ai pas l’habitude de travailler en duo. N’hésitez pas à me le rappeler surtout.

Ce fut à la fin de sa réponse, qu’il sentit qu’on lui attrapait le bras. Sur le coup il se demanda ce qu’il se passait, avant de comprendre rapidement la manœuvre. Ce n’était pas forcément un truc qui lui faisait plaisir, mais au moins elle n’avait pas eut la maladresse de lui rappeler oralement. Alors il se contenta d’un sourire un peu plus grand, et resserra sa main sur la sienne, en poigne qui voulait prouver qu’il était sûr de lui. Alors comme ça elle s’appelait Cendre Howling. C’était marrant, ces gens qui se présentaient en donnant nom et prénom tiens. D’ailleurs ce n’était pas la première fois qu’il voyait ce genre de pratique. Mais bon. Ce ne serait pas pour ça qu’il donnerait son nom de famille si facilement. Il avait apprit à ce méfier depuis bien longtemps. Paranoïa ? Très certainement. Ce n’était pas lui qui dirait le contraire de toute manière.

- Mikhail. Et le plaisir est partagé.

Il aurait fait un clin d’œil si l’instant le lui permettait d’ailleurs. Mais autant dire que là… Enfin… Voila quoi. Il entendit ensuite un rugissement léger de pokemon…. Un pokemon qu’il connaissait pour en avoir possédé un il y a longtemps maintenant. C’était à elle ? Voila une bonne chose. Elle avait donc sut se faire obéir du pokemon précédant. Puis il entendit un bruit lourd retomber dans les bras de quelqu’un. Le deuxième sans doute. Il resta silencieux un instant, avant de relever la tête à ses mots.

- Oui, bien sûr. Même si je ne pense pas que ça puisse vous ravir, bien au contraire. Akuma, on va au port.
- Houn !

La chienne se mit en route, guidant son maitre, connaissant parfaitement les trajets, les destinations utile. Auguste l’avait bien dressée pour ça. Il avait eut de la chance d’avoir autant de personne autour de lui d’ailleurs… Enfin… Il se mit donc rapidement à parler, expliquant la situation…

- Si c’est bien eux, ils s’agit de la plus grosse organisation de Braconnier des cinq régions. L’homme à leur tête s’appel Alan Jonhs. C’est un homme des plus manipulateur, en plus d’être sans cœur. L’organisation est d’ailleurs d’autant plus dangereuse, qu’il ne fait confiance absolument personne. Normalement, ils ne devaient plus être à Kantô depuis bientôt un an d’ailleurs, le réseau de la région avait été brisé par mes soins, et celle de la ranger Miya.- Il se tue un instant, réfléchissant à vive allure sur la situation…-Ils ne sont lié à aucune organisation directement, mais travail énormément pour les laboratoires de la Team Rocket. Je sais qu’actuellement ils essaient de fournir un Dracaufeu chromatique pour honorer leur contrat, alors ce ne serait pas étonnant que ce soit eux qui aient prit votre reptincel. Ils ont déjà essayé de me prendre Ramuthra, le grand borgne que j’ai envoyé au port, et Ridley, le Dracaufeu ma petite amie. Je suppose qu’ils ont voulut se rabattre sur un modèle plus petit, et plus simple à capturer… Ce groupe est assez bien préparé niveau technologie, et drogue. Ils ne lésinent pas là-dessus. En fait, ce sont les bêta testeur de toute les conneries qui peuvent sortir des laboratoires de la Team Rocket. Je vous laisse imaginer un peu ce que cela signifie. J’espère sincèrement que Ramuthra sera arrivé à temps, s’il s’agit d’eux.

Pessimiste ? Assez. Il c’était prit pas mal de claque en pleine figure depuis qu’il chassait Alan. Ramuthra avait faillit y passer, et s’il n’avait pas été là, Ridley ne serait plus de ce monde non plus. Roy avait manqué de quitter définitivement ce monde suite à sa transformation, et en plus… En plus… Ce salle type avait osé toucher Kyoko… Il sera le poing, s’assombrissant en repensant à tout ça, avant de pousser Akuma pour accélérer le pas. Non vraiment… A cet instant il regrettait vraiment d’avoir perdu l’usage de la vue…

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Mar 28 Mai - 00:43 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Maintenant que Cendre y pensait même elle n'était pas toujours très à l'aise lorsqu'il s'agissait de coopérer avec quelqu'un. Surtout avec une personne qu'elle ne connaissait pas. Elle aimait contrôler les choses par elle-même, mais la mission avec Blade lui avait appris qu'elle n'avait pas encore les épaules assez solides pour cela. Cet homme avait l'air d'être un professionnel, alors il saurait certainement bien mieux qu'elle comment gérer la situation. Seulement, elle ne comptait pas rester inactive dans cette affaire et, tout en prenant garde de ne pas être une gêne, elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour sauver Shira, mais aussi pour venger Vitani. Si la première étape était encore faisable, la seconde paraissait encore bien loin vu qu'elle n'avait avec elle que trois Pokémon et que leurs niveaux étaient très faibles comparés à celui de la Mangriff qui n'avait pourtant rien pu faire contre les Pokémon des braconniers. Heureusement que son trio avait de la ressource.

» Si vous insistez, je ne vais pas m'en priver.

Un léger sourire étira ses lèvres. En tant normal, elle aurait probablement agrémenter sa remarque d'un petit rire, mais elle n'était pas aussi décontractée que cela par rapport au vol de sa Reptincel. L'homme lui serra la main sans s'offusquer de sa manœuvre ce qui fut une source de soulagement. Elle n'aurait pas voulu fâcher son seul soutien. Ainsi il s'appelait Mikhail. Ce prénom n'éveilla rien de spécial en elle alors elle passa directement à autre chose en emboîtant le pas de l'homme qui avait ordonné à son Démolosse de le conduire au port. Une fois en marche, il se mit à lui raconter toute l'histoire sur laquelle Cendre se concentra pour essayer de comprendre quel rapport il y avait avec elle. Elle fut d'ailleurs surprise d'apprendre que la personne qui était derrière tout ça était vraiment un gros morceau. La plus grosse organisation de braconniers des cinq régions, ce n'était quand même pas rien. Mais elle accusa vraiment le coup lorsqu'il lui dit qu'il avait démantelé le réseau de Kantô avec une certaine Ranger Miya. Ce nom sonna étrangement à son oreille, mais elle était trop éberluée pour pousser la réflexion à ce sujet. Si Vitani avait été là, elle aurait pu lui faire comprendre que cette personne n'était autre que Gaeriel Miya, la dresseuse qui avait défait la Ligue. La Mangriff ne manquait pas un seul match de haut niveau et elle avait suivit la progression dans le stade de la jeune femme avec attention. Comme elle le faisait actuellement avec Lindovano Stelkin, celui qui avait battu Rizzen, son idole qu'elle avait récemment eu la chance de rencontrer. Lorsque Mikhail termina son explication, l'esprit de la blonde était en ébullition. Elle ne cessait de se poser des questions, mais il y en avait une qui prenait beaucoup plus de place que les autres.

» Pourquoi s'en être pris à Shira en particulier ?

Après tout, ce n'était pas un vol au hasard vu que les braconniers lui avaient directement demandés de leur donner sa Reptincel. Au moment où les mots quittèrent ses lèvres, l'interrogation se résolut d'elle même. Elle aurait dut y penser directement. La lézarde s'était battue dans les labos de la Nova SARL et il n'y aurait rien d'étonnant à ce que la Team Rocket et ce fameux Alan trempent dans ce bordel là aussi. Décidément, les conséquences de la bêtise qu'elle avait faite en suivant Joachim cette nuit là ne cesseraient jamais de croître.

» Je crois savoir pourquoi ils s'intéressent à elle. Enfin non, je sais comment ils ont appris son existence, mais pas ce qui les a pousser à passer à l'action. Sur quels critères ce Alan choisit-il ses cibles ?

Si elle l'avait pu, la jeune femme se serait volontiers mise à courir. Elle doutait néanmoins que ce soit une bonne idée pour son partenaire du jour, mais aussi pour elle-même. Elle avait été pas mal amochée et sans l'adrénaline, elle ne parviendrait probablement plus à mettre un pied devant l'autre. C'était dingue ce que l'on pouvait faire sous le coup d'émotions fortes.
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Lun 3 Juin - 09:39 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Pourquoi s’en être prit à Shira ? Voila une question que l’argenté ne pouvait répondre véritablement. Il ne connaissait pas réellement les conditions qu’un pokemon de cette famille devait avoir pour intéresser l’homme. Mais puisqu’il s’agissait d’en faire des rats de laboratoire avant d’être utilisé par la Team Rocket… Il se faisait lui-même ses théories.

- J’en sais rien. Ils doivent rechercher un gêne en particulier je suppose. Dans tout les cas, ils ont eut accès à un échantillon de son sang à un moment ou un autre. Après, je ne sais pas exactement ce qu’ils visent en particulier… Mais bon, ce qui est fait, est fait.

Soupire. Si au moins il savait ça, peut-être pourrait-il concevoir un plan de défense, ou d’attaque, pour attirer et capturer définitivement cet enfoiré ? S’il connaissait le gêne en question, il y avait moyen de cibler les victimes potentiel.

- Il n’y a pas eut assez de vol pour pouvoir faire la moindre théorie. Entre Ramuthra et Ridley, a part qu’ils sont tout les deux des dracaufeu, la seule chose qui les relis génétiquement parlant, c’est leur lien de sang. Ils sont frère.

Voila. L’unique chose qui lui avait mit la puce à l’oreille à l’époque. Mais pourquoi cette Shira ? Il ne voyait pas pourquoi il s’intéressait à un spécimen totalement inconnu au bataillon… Enfin… le pensait-il ? Sur le coup, l’idée qu’elle fasse partie de la même famille lui traversa l’esprit… Après tout, le père de famille de sa petite amie donnait bien les jeunes Salamèche au professeur Chen pour qu’il les offre aux débutants. Alors peut-être qu’elle provient de là ? Une sœur retrouvée ? Boarf, c’était pas possible, la coïncidence serait bien trop grosse. Alors il préféra oublier l’idée.

Ils ne marchèrent pas énormément longtemps, et la chienne des enfers finit par stopper sa route alors qu’ils étaient arrivé dans le port. Pas un bruit. Ou si. Celui des voitures qui descendaient du ferries qui venait d’accoster au loin. Mais ici, c’était plus privatif. C’était réservé aux employé du port, aux marchands, aux ouvriers… Aux entreprises qui y travaillaient. La grille n’était pas là pour rien. Mais autant dire que ce n’était surement pas ça qui allait arrêter l’agent. Oh non… Il sembla fixer l’horizon, un instant, se remémorant la disposition des lieux pour être venu ici un nombre incalculable de fois…

- Par là.

Pour toute les fois où il avait fuit le ferries avant d’embarquer. Il longea la grille, toujours guidé par la chienne, avant que celle-ci ne s’arrête devant un morceau du grillage qui se délogeait de son piquet. Il lâcha le harnais, et l’animal s’y engouffra, rapidement suivit par l’argenté. Il connaissait le geste. Il connaissait l’ouverture depuis longtemps et remerciait Arceus que les employés n’aient toujours pas eut l’idée de la réparer. Et s’il avait peur de se faire prendre ? Il s’ne fichait pas mal. Il avait toujours son badge avec lui.

- Surveillez le ciel, Ramuthra ne devrait pas être loin. S’ils sont vraiment là, il sera tout sauf discret. Il a tendance à s’enflammer un peu trop vite.

Lui ? Vouloir la discrétion ? Non. Il n’avait surement pas envie de se casser la tête à rester caché. Il voulait frapper vite… Et fort. Taper un grand coup, tenter de les assommer suffisamment pour pouvoir les chopper. Et si les entreprises présente avaient quelque chose à dire, ils devront aller directement voir Aleksey. Oui voila. Et s’il se faisait taper sur les doigts ? Autant dire qu’il s’en fichait tout autant. A ses yeux, son insigne ne tarderait pas à disparaitre, avec l’espoir de retrouver un jour la vue… Alors tant qu’à faire, il ne prenait pas peur de le perdre.

Enfin, c’est à cet instant qu’un rugissement assez fort ce fit entendre. On put aussi entendre des coups de feu, avant qu’un jet de flamme n’apparaisse de derrière les conteneurs. Ah. Ils venaient de se faire déloger de leur cache.

- Allons-y. Riza, j‘ai besoin de ton soutient.
 
Et ils se remirent en route, plus rapidement cette fois, et l’argenté libéra la Lucario. Celle-ci jeta un regard vers Cendre, avant de filer en vitesse, passant donc par un autre chemin pour prendre leur cible en pince. Elle connaissait son boulot. Elle connaissait son rôle. Elle n’avait pas oublié les missions qu’elle avait put faire autrefois avec lui, elle n’avait pas oublié comment Roy agissait non plus, et avait envie de faire de son mieux.

 
_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Mar 25 Juin - 14:17 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Un échantillon de sang. Cendre n'éprouva pas de difficultés à comprendre comment ce Alan avait réussit à en obtenir un. Durant cette nuit dans les laboratoires de la Nova SARL, Shira s'était battue et l'un des sbires l'avait blessée à l'abdomen. Elle n'en avait gardé qu'une très légère cicatrice, mais le sang était bien sûr resté sur place. Comme celui des hommes qu'ils avaient affrontés, les braconniers avaient dut en baver pour retrouver l'hémoglobine de la lézarde en particulier dans tout ce bordel. Dans tous les cas, les raisons commençaient à se dessiner et, ce faisant, elle se sentit de plus en plus coupable. Silencieuse, la blonde écouta les explications de l'homme sans les commenter. Pour le moment, elle préférait garder ses réflexions pour elle. Néanmoins, cette histoire filiation l'intrigua. Des frères... Cendre n'avait jamais su si sa Reptincel en avait eu. Lorsqu'elle était encore à l'état de Salamèche, elle était un jour arrivée dans le jardin de sa famille en compagnie d'un groupe de Magmar. Si elle n'avait pas peur des humains – elle était trop fière pour ça -, elle n'y était pas vraiment habituée. Elle avait eu un coup de cœur pour Emily qui un beau jour l'avait capturée pour la donner à sa fille. Shira était extrêmement jeune, elle ne pouvait donc pas avoir déjà été abandonnée par un dresseur. Sauf à l'état d’œuf. Le mystère avait toujours planer autour de sa naissance et de son arrivée sur Cramois'île, mais pour le moment, personne n'avait la possibilité d'en savoir plus.

Le port n'était pas très loin aussi ils y arrivèrent assez vite. Dans une zone moins fréquentée que la blonde connaissait pour s'y être introduit secrètement étant adolescente à la suite d'un défi lancé par son groupe d'amis. Elle suivit donc sans inquiétude Mikhail jusqu'au trou dans le grillage et y rampa à sa suite. L'exercice ne fut pas très agréable car réveillant les douleurs, mais elle ne fit que grimacer, retenant toutes plaintes pour éviter de se faire remarquer. L'Etourmi survolait discrètement la zone alors que de son côté, le Luxio était aux aguets au côté de sa maîtresse. Le Marcacrin quand à lui progressait plus loin derrière, se déplaçant plus difficilement sur le béton, aussi sa maîtresse l'attrapa et le percha sur son épaule pour éviter de le perdre de vue. Alors qu'elle scrutait le ciel, un rugissement puissant résonna sur le port. Les claquements des balles suivirent immédiatement avant qu'un coup de Lance-Flamme ne soit visible. Le Dracaufeu les avait débusqué, Shira était donc proche ! Sans l'once d'une hésitation, elle s'élança en avant, le félin sur ses talons et se mit à cour vers l'endroit d'où venait les coups de feu.

» Slayer, trouve moi le chemin le plus rapide !

Les conteneurs étaient nombreux, plus ou moins grands, et une fois qu'elle serait dans ce dédale il serait plus difficile de se diriger. Une fois une l'oiseau eut repéré un itinéraire, il plongea vers elle et la guida pour la mener aux braconniers. Kovu, bien décidé à protéger sa dresseuse, commença déjà à générer de l'électricité au bout de sa queue de façon à pouvoir la relâcher plus rapidement et de façon plus efficace. Il eut d'ailleurs l'occasion de balancer une belle attaque Étincelle sur un Pokémon qui se dressait devant eux alors qu'ils arrivaient sur les lieux. Ses poils se hérissèrent sur son dos et il se prépara à combattre, vite rejoint par Fergus et Slayer qui ne comptaient pas rester inactifs.
_________________

Revenir en haut

Mikhail Tsekov

Agent Kantô



Inscrit le: 27 Mai 2009
Messages: 4 649

Région: Kantô
Pokédollars: 7 031
T-Card: URL


MessagePosté le: Mar 25 Juin - 15:54 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Mikhail avait attrapé de nouveau le harnais de la chienne des enfers, et avait laissé Cendre partir en avant. Il savait qu’il ne pouvait rien faire de son côté, si ce n’est ajouter quelqu’un de plus au combat. Il avait la pokeball dans sa main, et la serré entre ses doigts…. C’était là, un compagnon qu’il n’avait même encore jamais vu, jamais essayé. Celui qui avait remplacé Maes, celui qu’Aleksey lui avait imposé parce qu’il ne devait pas perdre en force malgré tout. Alors l’argenté est finalement prêt à passer à autre chose, à tourner une page, à laisser partir l’Helledelle en paix. Il se sent toujours coupable de la mort de l’oiseau, mais il sait qu’il ne peut pas rester sur cette défaites. S’il a encore son insigne, alors il ne doit pas louper ce type. Celui qui est à la base de tout ses problèmes d’après lui, même si dans le fond, sa vue, il savait que c’était indépendant du trafiquant. Alors il avance lentement, écoutant, serrant la main sur le harnais de la chienne pour sentir tout les changements chez elle… Il sait qu’il allait devoir rester en retrait, par rapport au reste… Il sait qu’il ne ferait que gêner…

Un peu plus loin donc, le Dracaufeu lutte contre ses ennemis de longue datte. Il lâche ses flammes, il rase en piquet, il jette des hommes à l’eau aussi, pour les mettre hors d’état de nuire. Pour sûr que c’était la panique, surtout que certain reconnaissait la bête, de part son œil crevé, et ses ailes déchiré. Mais il ne sera pas seul. Oh non. Alors que certain tente de filer avec leur trésor, la Lucario fait son apparition. Elle tombe de l’un des centenaires pour faire face, son regard rouge se posant directement sur eux… Elle connait son boulot. Elle à l’habitude de ses malfrats… Elle a fait beaucoup de progrès depuis la dernière fois. Elle c’est entrainé. Pour Lui. Pour l’argenté. Pour qu’il soit fière d’elle, pour qu’il reprenne confiance en lui aussi. Alors elle est décidé à ne laisser passer aucune créature, aucun humain. Sans attendre elle se met en mouvement, et lance des attaques avec stratégie pour les repousser. Le Grand dragon finit par la rejoindre d’ailleurs, et son lancé de flamme finit de faire détaler les braconniers, les ramenant à leur point de départ. La louve sourit des plus ravis. Leur navire semble bruler en un joyeux brasier… Mais la louve sait que ça ne les arrêtera pas éternellement, malheureusement.

Du côté des Braconniers, en effet c’est la panique. Si tout le monde cours un peu dans tout les sens, ce n’est pas le cas d’Alan. Il a remarqué le lézard de feu. Il a pu croiser son regard. Il n’a eut aucun mal à le reconnaitre. Alors il avait pesté, il avait injurié ses hommes. Finalement tout ne se passait pas comme prévu. Il le savait, il en avait eut la certitude, depuis le début. Mais c’était un peu osé, de venir directement sur son territoire si on pouvait dire ça comme ça.
Il avait déjà prévu son départ, même si son navire était en train de bruler, un autre ne devrait pas tarder à arriver. Mais pour ça, il allait devoir ruser. Des deux côtés, les fronts commençaient à se rapprocher. Derrière lui il pouvait entendre le bruit du moteur de son taxi, mais savait qu’il n’arriverait pas assez vite. Il fixe le grand dragon, qui ne l’a pas encore repéré, avant de tourner le regard vers les Pokémons qui étaient censé le protéger, et qui se faisait laminer par les Pokémons de cette fille. Sans doute la propriétaire de la reptincel qu’il avait récupéré. Mais soit. De toute façon, il a déjà put faire ce qu’il voulait, et pour lui c’était une expérience raté. Il savait que la salamandre, ne survivrait pas si elle n’avait pas les soins adéquats rapidement, et vu le bazard qu’ils faisaient et que le dracaufeu venait de bruler leur matériel… Alors tout ce qui lui importait… C’était de sortir de là sans dégâts.

- Faites les combattre.

Deux des quatre braconniers qui avaient attaqué Cendre entourait le boss. Ils attrapèrent aussitôt une pokeball chacun, et firent appellent au Haryama du début. Si l’un était encore bien amoché, l’autre semblait être de nouveau sur patte. Il savait que les Pokémons qui faisaient fasse n’aurait aucun mal à les mettre à terre, mais il s’en fichait pas mal. Il voulait gagner du temps.

Du côté de Mikh’, il eut tôt fait de rejoindre Cendre, puisque celle-ci venait de se faire arrêter par la présence de pokemon gardien… Sans attendre, il déverrouilla la pokeball, et l’envoya directement sur le terrain…

- Alex ! Il est temps de faire tes preuves, aides les !
- Gannngrrrrr

L’imposant Granbull fit son apparition sur les docs, et n’attendit pas pour faire claquer sa mâchoire. Sans attendre, il avait finit par foncer dans le tas, et avait aidé les trois autres Pokémons pour mettre à mal tout ce petit monde, jusqu’à arriver non loin du coupable. D’ici, Mikhail put entendre le raffut des attaques de ses deux camarades, et de la chute des Pokémons qui leur faisait face. Si Ramuthra avait lâché plusieurs lames d’airs dans la direction de l’Hariyama encore en forme, la Lucario avait achevé l’autre à coup de Luminocanon. La cible du dragon avait reculé sur plusieurs mètre, et le dernier coup qu’il reçut avait finit par l’envoyer à l’eau. Affaiblit, le pokemon n’eut pas la force de remonter d’ailleurs. Quand à l’autre, le Luminocanon fut assez puissant pour le mettre à terre, complètement KO malgré les capacités que lui prodiguait la drogue…

- ALAN !

L’argenté avait beau être aveugle, il n’avait pas hésité une seule seconde à hurler ce prénom qu’il haïssait tant… Son instinct était après tout, toujours intacte…

_________________

~en reconstruction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Cendre L. Howling

Dresseur Kanto



Inscrit le: 30 Juil 2012
Messages: 720

Région: Kantô
Pokédollars: 884
T-Card: URL


MessagePosté le: Mar 25 Juin - 17:03 (2013)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres Répondre en citant

Poussant un rugissement rauque, Luxio défia le Pokémon qui lui faisait face d'approcher. C'était une créature qu'il ne connaissait pas, mais au vu de sa taille imposante et du frisson qui lui courait le long du dos, il comprit que son instinct le mettait en garde. Malgré sa fierté, il savait qu'il ne ferait pas le poids, mais le mieux qu'il pouvait faire était d'offrir une couverture à sa dresseuse le plus longtemps possible. Elle l'avait recueilli alors qu'il était seul et abandonné dans une région inconnue depuis trop et ne s'était jamais découragée lorsqu'il l'avait repoussé, alors se battre pour elle jusqu'à l’épuisement était bien la moindre des choses. Et il n'était visiblement pas le seul à le penser car il sentit la présence de Slayer et de Fergus respectivement au dessus et à côté de lui. Seul, il était faible, mais ils étaient une équipe et de ce fait, ils pourraient faire des dégâts bien plus importants. Le cœur réchauffé par l'aide de ses partenaires, la blonde scruta les environs à la recherche de la moindre trace de Shira alors que Kovu laissait éclater toute sa puissance électrique. Les étincelles bleutées se répandirent tout autour de lui dans un spectacle magistrale et furent rejointes par d'imposants morceaux de glace qui restèrent en suspens dans les airs jusqu'à être propulser par les puissants battements d'ailes de l'oiseau. Ces trois attaques combinées filèrent à toute vitesse vers l'ennemi qui fut frappé de plein fouet. Seulement cela ne suffit pas, il était bien trop puissant. Stoppant ses recherches pour se concentrer sur le combat, Cendre fouetta l'air d'un mouvement du bras ample et lâcha son ordre d'une voix puissante pour couvrir les éclats des balles, les cris, les explosions et les grondements de l'imposant dragon de feu.

» Fergus déclenche un Séisme. Quand à toi Kovu saute au dernier moment pour que Slayer t'attrape !

Le lionceau était extrêmement sensible aux attaques de type Sol et un coup de Séisme aussi puissant l'aurait sûrement conduit au tapis en une seconde. Seulement s'il se trouvait dans les airs, il ne serait pas affecté. Il était capable de sauter haut ce qui permettrait à l'oiseau de ne pas avoir à le maintenir très longtemps. C'est que sous sa première forme, il n'était pas encore très fort et ne pouvait pas soulever des charges trop lourdes pendant des heures, le Luxio faisant quand même une trentaine de kilos. S'éclairant d'une aura un peu plus claire que le brun de son pelage, le Marcacrin fit trembler doucement la terre. Ici et là, des fissures commençaient à apparaître dans le béton. Et puis, il bondit, le félin se calquant sur son geste, et retomba lourdement créant des ondes de choc qui démarrèrent de son point de chute. L'hostile fut sérieusement ébranlé par une telle manœuvre et il montra des signes de faiblesse, sauf que ce n'était toujours pas suffisant. Avec une vitesse ahurissante au vu de son état, il fit tourbillonné des pierres tranchantes autour de lui et les expédia vers le trio. L'Etourmi, dont les griffes étaient toujours accrochés au pelage de Kovu, ne put esquiver et ils se retrouvèrent balayer. Heurtant violemment l'un des conteneurs, ils perdirent connaissance sur le coup. Pendant ce temps, Fergus tentait d'assurer la protection de sa dresseuse en repoussant les lames rocheuses en usant de Vent Glace. Plusieurs d'entre elles percèrent néanmoins cette défense bancale et il fut à son tour bien amoché, Cendre esquivant de peu un projectile qui alla se planter dans la paroi métallique qui se trouvait dans son dos. Ce n'était pas passer loin, une entaille se dessinant lentement sur son bras alors la douleur se frayant déjà un chemin jusqu'à son cerveau. Devant elle, le Marcacrin peinait à se remettre debout contrairement à l'ennemi qui marchait vers lui en laissant traîner les deux pilonnes en béton qui avaient dans les mains.

» S'il te plait Fergus, relève toi ! Tu peux le battre si tu utilises Boue-Bombe en rafale.

Puisant dans ces dernières forces, le marcassin ouvrit grand la bouche pour avaler de l'air et cracha un projectile boueux en direction de l'assaillant. Puis un deuxième. Puis un troisième. Bientôt, la créature se retrouva complètement maîtrisée sous les bombes qui le poussèrent progressivement vers la mer. Abandonnant Fergus quelques instants, Cendre avait rejoint ses deux autres compagnons, secouant doucement le corps de Kovu. Elle savait pertinemment que Boue-Bombe ne suffirait pas, son plan était ailleurs depuis le début. Difficilement, le félin souleva la tête et l'observa d'un regard épuisé. Lui adressant un sourire difficile à former vu les circonstances, elle le prit dans ses bras et le transporta à proximité du Marcacrin qui commençait à faiblir. Au même moment, l'ennemi balaya les attaques à l'aide de ses armes et fit apparaître de nouveaux lames rocheuses autour de lui.

» Courage, une dernière attaque et ce sera finit ! Bélier.

Non sans difficultés, la petite bête au pelage brun se propulsa vers le colosse qu'il percuta. Désarçonné, il bascula dans l'eau et se débattit un peu pour sortir. Il n'en aurait pourtant pas l'occasion. Suivant les instructions, le Luxio relâcha une attaque Étincelle qui, amplifiée par le liquide, électrocuta sévèrement l'adversaire. C'était fini. Du moins, pour celui-là. Bientôt arrivèrent les Hariyama qui empêchèrent toute avancée. Heureusement, Mikhail se pointa au même moment et offrit aux Pokémon épuisés de Cendre du renfort. Un Grandbull se jeta sur les combattants, bientôt aidés par le Dracaufeu et la Lucario d'une efficacité redoutable. La différence de niveaux était flagrante entre les compagnons de la blonde et ceux de l'argenté. Ce dernier poussa d'ailleurs un cri féroce, appelant le trafiquant responsable de tout ce bordel.
_________________

Revenir en haut

Contenu Sponsorisé









MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:10 (2018)    Sujet du message: Des certitudes qui tombent en cendres

Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

Sauter vers:  



Suivez l'actualité du forum !

Master Pokémon (c) 2008 - 2013.
Toutes reproductions totales ou partielles sont strictement interdites.

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com